15/10/2006

Clap your hands say yeah ! (Part II)

Ou comment j'ai failli devenir une rock star. Pour savoir comment j'en suis arrivée là, rendez-vous chez Garance (guitariste inspirée et illustratrice de talent, comme vous pouvez le constater).  

Garance n'était pas la seule à se retenir de crier. Moi aussi, mais pour de toutes autres raisons: en tant que co-responsable de la section rythmique, j'avais pour mission pendant les répet' de pousser un cri à chaque changement de rythme, afin de tenir la batteuse au courant (qui avait déjà fort à faire pour coordonner ses pieds et ses mains).

Et on changeait souvent de rythme, non seulement parce qu'on faisait du post-rock (à l'époque, ne pas se pâmer devant Tortoise relevait du crime de lèse-majesté), mais aussi, SURTOUT, parce qu'on était bien incapables de faire des transitions (de fait, nos morceaux étaient incroyablement longs et particulièrement sans queue ni tête s'apparentaient à une succession de couplets enchaînés de manière plutôt abrupte.)

Le jour J, il fallait donc trouver une solution: je ne m'imaginais pas hurler cinq fois par morceau pour prévenir Tam des changements de rythme, ça aurait eu le même effet que si le chanteur de Sepultura s'était invité sur un morceau de Mogwai. On décidait d'abandonner le cri de mammouth au profit d'une œillade appuyée.

Mais on n'avait pas prévu que le trac nous transformerait en autistes: même Victoire, qui avait pourtant l'expérience de la scène, ne quittait pas sa guitare des yeux. Quant à Garance, elle avait carrément disparu derrière sa frange.

Pour ma part, si j'avais l'air détendue, c'est que j'essayais désespérément de me focaliser sur un point dans la salle, comme me l'avait perfidement gentiment suggéré un "pro". Mais comment trouver une figure neutre dans un public constitué à 80% de proches, évidemment hilares dès que tu oses leur jeter un coup d'œil?

Toute à ma concentration pour trouver l'heureux élu (six ans après, je le cherche encore...), mes "œillades appuyées" se résumaient donc à dévisager le public, au grand dam de Tam, qui déjà bien seule face à ses interrogations transitionnelles (je bâts ma coulpe!), fut la première victime de notre piètre prestation collective — et du raccourcissement subit des morceaux. Car quand on a le trac, on accélère (sans même avoir besoin de se concerter).

Et toutes à notre 100 m lancé, nous avions quasiment oublié notre jolie batteuse, quand nous avons vu une baguette fendre la foule et se perdre dans la nuit électrique. En une demi-seconde, des centaines d'yeux se sont braqués sur elle, le regard perdu, la bouche ouverte, la main crispée dans le vide, arrêtée en pleine course.

Et le plus incroyable, c'est que nous avons bel et bien terminé le set.   

Va savoir pourquoi, parmi le concert de louanges entendues dès notre retour dans le public, on ne se souvient que du compliment de Christophe, musicien chevronné et auditeur condescendant attentif: "Waouh, les filles, vous êtes vraiment sensationnelles : moi j'aurais jamais osé faire un truc aussi simple!"

Commentaires

Quelle déception de s'apercevoir que cet épisode s'est déroulé il y a 6 ans... Moi je me voyais déjà en groupie, et promis juré, j'aurai été un regard sympathique, inconnu, et qui ne se marre pas ;-)

Il paraît que le top de la branchitude, c'est de reformer son roupe après 6 ans de pause... Moi, je dis ça, je dis rien, hein ;-)

Écrit par : fyfe | 15/10/2006

j'adore !!!

Écrit par : contessa | 15/10/2006

mort de rire ( pour le ton de ton billet e t de celui de garance - vos talents sont multiples les filles ! yeahhh...;) et en même temps respect... car même si vous en êtes revenues c'était quand même génial de tenter l'aventure... en plus avec cette histoire vous risquez de devenir une légende: le fameux groupe de filles ultra chébran sur scène ( si, si, vous savez bien celles qui avaient un côté Punk en ignorant superbement le public !!... ;;)))) ahh c'était le trac ?... ah, bon.... ;))))..... bref, comme disait contessa: j'adore !!!... :)

Écrit par : pixelités | 15/10/2006

Fyfe: quel dommage en effet de ne pas t'avoir pas trouvé ce soir-là !
Pour la branchitude, on y pense (surtout Tam qui doit avoir une revanche à prendre...), mais on n'a pas des masses de temps.

contessa: merci !

pixelités: merci aussi !
Notre "côté punk", c'était surtout d'oser se produire en public alors qu'on n'avait jamais joué d'autre chose que de la flûte en quatrième ;-p

Écrit par : Chick | 15/10/2006

ah ah ah !!! J'en ris encore ! Mon dieu les catas !!! et tout le monde qui disait : c'est merveilleux !

mais bon, si on le pouvait, on se reformerait demain, hein ?

Écrit par : garance | 15/10/2006

Si j'en crois les rumeurs (le verbe pas mon cousin Jean), vous êtes toutes deux déjà assez bien "formées" comme ça, alors, n'en rajoutez pas !!!!!

Écrit par : peterparcoeur | 15/10/2006

Ah si seulement, Garance, mais la vie nous rattrape ! Quelle bande d'hypocrites quand même les autres...

Peter : ça y est, tu nous refais ton libidineux !?

Écrit par : Chick | 15/10/2006

C'est toujours mieux que Libby de "Lost"

Écrit par : peterparcoeur | 16/10/2006

mouhahoho , j'aurais bien aimé assisté à ça dedans les coulisses...
parait que leonard a dit "La simplicité est la sophistication suprême".
sacrées 6 sauteuses égoïnes!!! ;-)

Écrit par : lunelô | 16/10/2006

Moi j'aime beaucoup les cris de mammouth.

Je suis sûre que vous étiez super, les filles.

*part en poussant des glapissements de mammouth en furie"

Écrit par : Aurélia | 16/10/2006

Bon, c'est qu'on a plus 20 ans....mais moi, je joue de la guitare les filles.
J'dis ça, j'dis rien.

J'aurais adoré voir ça, vraiment.

Écrit par : Laure | 16/10/2006

Ooops, j'ai quand même oublié de vous dire, les filles, que votre billet "cross-over" en deux parties était très réussi !

Écrit par : peterparcoeur | 16/10/2006

Peter: 1/ vaut mieux être aveugle que de lire ça...
2/ merciiiiii, j'suis touchée !

lunelô : sacré Leonard, il avait tout compris à la pop !

Aurélia : uuuuuuhaaaaaaarrrrrrrrrrrrgghhhhh!

Laure : t'aurais sans doute adoré voir, mais peut-être pas entendre ;-)

Écrit par : Chick | 16/10/2006

J'aurais adoré vous voir ET vous entendre. Cette idée de billet à deux est géniale. D'ailleurs moi je vous copie, je vous laisse le même comm à toutes les deux. Ouais c'est parce que je suis une faignasse. Mais suis sûre que vous me comprenez. Bravo pour les textes et les dessins. Votre complicité donne envie. Gardez ça précieusement, sisters !

Écrit par : caro | 16/10/2006

Si y'a un truc que je n'ai pas encore fait...c'est bie ça...chaner sur ue scène!!!


Extra ta petite hitoire!!!

Quant au dessin, quelle sensibilité...un peu de Eischer quelque part...amusant élégant, simple...la classe, quoi!

Écrit par : eva architecteuse | 16/10/2006

Ah toi aussi tu as eu ta phase Tortoise c'est moche hein ??
Moi j'ai même poussé le vice à aller les voir en concert.
(merci au fait de donner au monde la possibilité d'entarter Loic ;)

Écrit par : dragibus | 17/10/2006

Moi, j'ai toujours eu un petit faible pour les musicos.
Mais je dis ça, je dis rien...
Huhuhuhu

Écrit par : Nono | 17/10/2006

Keep on rockin' in the free world Girls ! Ce one shot sonique fera date ;)) Je suis sûre que vous êtes plus sexy que les L7 dans le genre rriot Girl ;)) Tout est dans l'attitude hihihi Chick et Garance vous m'avez fait fondre de rire , on s'y croirait aie, aie..

Chick tu joues de la basse donc ;)) j'ai adoré l'improbable cocktail sonore du groupe "dark trash metal emocore" évoqué qui assistaient à vos répèt par Garance (où vas-tu chercher tout ça hihihi ??) et évidemment son trait absolument unique et élagantissime

Par ta faute Chick j'imagine Max Cavalera pousser son organe de soie sur du Mogwai;)) Roots Bloody roooots ahaha, l'oeillade c'était sexy ! J'aurais voulu voir ce gig hautement démentiel moi itou

Il faut contacter Nick Kent à Libé pour qu'il inclut cet épisode hautement rock'n roll dans la réédition de son bouquin "The Dark Stuff , l'envers du rock", ce chapître manque cruellement bon sang ;)) Continuez à nous abreuver des ces anecdotes rock'n roll , on en redemande bloody hell ;))

Écrit par : Mamzelle Mutine | 17/10/2006

Excellent cet exercice a 4 mains !
J'aurais voulu vous voir meme vous ecouter !
Encore !

Écrit par : Sblab | 18/10/2006

Tam? Tam, la batteuse... c'est un hasard?
Grosse caisse c'est vrai que ça l'aurait peut-être blessée...
Courage, il vous reste la starac

Écrit par : arpenteur | 18/10/2006

Si jamais un jour vous faites un revival, je serais tout frétillant à l'idée de venir vous voir, et je peux t'assurer (si la configuration est toujours la même) que j'aurais une attention particulière pour l'avertisseuse sonore de changement de rythme (j'avoue que je ne connaissais pas cette étonnante technique)

Écrit par : bobzeflash | 18/10/2006

Je te remercie pour ton méa culpa Chick, mais si mes souvenirs sont bons, je n'ai même pas attendu 2 temps pour perdre ma baguette... C'est ce qui s'appelle une rupture post rockienne pour le moins audacieuse! D'ailleurs, heureusement que tu étais là pour sourire à notre assemblée vu que Garance et moi avions la tête de circonstance (toutes à notre concentration intense) pour jouer du rock neurasthénique...
Chick et Peter, au fait, voulez-vous bien dire à "Arpenteur" que je n'ai rien d'une grosse caisse? Merci!

Écrit par : Tam, tant physiquement que moralement | 18/10/2006

Merci Caro, entre faignasses, on se comprend !

Eva, nous non plus on chantait pas, parce qu'on savait pas jouer et chanter en même temps (faut pas pousser mémé dans les orties quand même)... ;-p

Dragibus, c'est terrible en effet. A ma décharge, sur les trois fois où je les ai vus (on appelle ça être malade), y en a deux où j'ai pas fait exprès.
(Pour l'entartage, je constate que nous nous sommes compris. Ça a donné quoi ?)

Coquin de Nono, si prochaine fois il y a, on t'engage comme roadie, ok? (mais où est donc passée ta particule naudite?)

Mamzelle Mutine : quel commentaire wok'n'woll ! Pour te répondre un peu, si jouer à Capitaine Caverne avec ses cheveux pour cacher le rouge aux joues c'est sexy, alors toutes les L7 et Sleeter Keany du monde peuvent aller se rhabiller !
J'te laisse, faut que j'appelle Nick...

Sblab, nous aussi, on aurait bien aimé s'écouter, mais j'arrive pas à mettre la main sur la fameuse cassette-témoin, dont le son délicat mettait pourtant si bien en valeur nos fautes d'interprétation... ;-)

Arpenteur, comme quoi, le hasard fait parfois bien les choses... L'autre surnom est à hurler de rire, mais ne correspond pas vraiment au personnage. Quant à la starac, c'est pas tellement qu'on a peur d'être ridicules, hein, mais on sait pas pleurer pour un rien, alors...

Bobinou, si jamais ça se reproduit, viens te présenter APRES le concert, sinon je vais penser au "Grand bleu" à chaque fois que je te verrai et ça va me faire rire (et si je ris, c'est pas bon, parce que j'en oublie mon œillade à la batteuse)

Tam, merci de rectifier, toute à ma mauvaise foi, j'avais oublié que tu avais profité du concert pour tester de nouvelles structures rythmiques (il est vrai très audacieuses). Merci aussi de souligner l'inadéquation entre mon attitude scénique et notre genre musical...

Arpenteur, Tam n'a rien d'une grosse caisse (par contre, elle tapait comme un bourrin dessus!)

Écrit par : Chick | 18/10/2006

etonnant ton illustration je viens de mettre des illustrations de Solé de 1972 dont une sur Janis Joplin...bizarre vous avez dit bizarre? comme c'est étrange ;)

Écrit par : captainwhat | 19/10/2006

J'adore... et ça me donne vraiment vraiment envie de te présenter mon copain "chanteur" de Nostromo!

Écrit par : zaza | 23/10/2006

Ah mais c'était pas une blague alors ? Tu les connais vraiment les Nostromo ? Et tu connais System of a down aussi ? (ah ben non, paraît qu'ils sont arméniens, eux, c'est écrit chez BPTP)

Écrit par : Chick | 23/10/2006

Écrire un commentaire